Ostéopathie

« L’ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d’en altérer l’état de santé »

 

Champ de compétences et champ d’action :

 

  • Système musculo-squelettiques (os, articulations, muscles) :
    Douleurs lombaires, dorsales, cervicales, du bassin, des épaules, des membres inférieurs, tendinites, entorses…
  • Système digestif :
    Troubles du transit, ballonnements, reflux gastro-oesophagiens, colopathies fonctionnelles…
  • Système neurologique :
    Sciatiques, cruralgies, névralgies, céphalées, vertiges…
  • Système neuro-végétatif :
    Stress, anxiété, troubles du sommeil…
  • Séquelles de traumatisme :
    Fractures, chutes et chocs violents, et après intervention chirurgicale…
  • Système ORL :
    Maux de tête, sinusites, otites à répétition…
  • Accompagnement des grossesses :
    Manipulations, collaboration médicale, enfants/nourrissons, femmes enceintes, sportifs, Troubles viscéraux, Troubles musculo squelettique lié au travail en entreprise…

 

Contre indications au traitement ostéopathique :

 

  • Maladies provoquant une fragilité des tissus osseux, ligamentaires, tendineux, conjonctif, artériel, veineux…
  • Hémorragies, hémophilie, augmentation du délai de coagulation, phlébite.
  • Pathologie des parois ou obstruction artérielle ou veineuse diagnostiquée ou suspectée.
  • Traumatisme récent n’ayant pas fait l’objet d’un examen clinique et/ou d’examens paracliniques.
  • Accident vasculaire cérébral, hydrocéphalie, hématomes extra ou intra duraux
  • Glaucome non contrôlé
  • Cholécystite aigue
  • Appendicite aigue, péritonite
  • Néphrite aigue
  • Processus néoplasique
  • Hernie discale aigue avec signes neurologiques
  • Appareillage d’ostéosynthèse
  • Instabilité articulaire
  • Hématome et autres épanchements
  • Pathologie des parois ou obstruction artérielle ou veineuse diagnostiquée ou suspectée.
  • Hémorragies, hémophilie, augmentation du délai de coagulation, phlébite.
  • Traumatisme récent n’ayant pas fait l’objet d’un examen clinique et/ou d’examens paracliniques.
  • Accident vasculaire cérébral, hydrocéphalie, hématomes extra ou intra duraux
  • Cholécystite aigue
  • Appendicite aigue, péritonite
  • Néphrite aigue
  • Processus néoplasique